Le crédit immobilier est un outil qui permet le financement de l’acquisition en propriété, d’un immeuble de type appartement ou maison. En France, les crédits immobiliers sont très encadrés, et définis par le code de la consommation (article L 312-1). La législation évolue pour une protection toujours plus renforcée des consommateurs. Si vous avez un projet immobilier, que vous soyez en quête d’un premier achat (primo-accédant) ou déjà propriétaire, mais à la recherche d’un nouveau financement, le crédit immobilier est une solution.

Voici les informations pour bien comprendre son fonctionnement.

Les caractéristiques d’un crédit immobilier

credit immobilierOctroyé par une banque ou un organisme de finance spécialisé, le crédit immobilier court généralement sur une longue durée (de quelques années à plusieurs décennies). Un crédit immobilier concerne l’achat d’un bien dont le montant est important, et peut être accordé pour financer la totalité de l’acquisition, c’est-à-dire le coût du bien, les frais de notaire, les frais de garantie et éventuels frais d’agence.

Le crédit immobilier peut également concerner une partie de la valeur du bien, si un apport personnel est réalisé par le ou les emprunteur(s). Cet apport peut concerner de 10 à 30 % de la valeur du bien selon les cas. Dans le cas d’un nouvel achat, l’apport peut devenir très important.

Comme pour les autres crédits, un crédit immobilier dispose d’un taux. Celui-ci peut être fixe ou variable (révisable) à la hausse ou à la baisse.
Le crédit à taux fixe reste toujours la norme, et permet notamment une meilleure vision dans le temps.

Le remboursement se fait de manière traditionnelle, via des mensualités constantes. Enfin, et parce qu’il s’agit d’un achat important, un crédit immobilier est toujours assujetti à une garantie. Elle peut être apportée par un organisme de caution ou prendre la forme d’une garantie hypothécaire (en cas de problème de remboursement, l’organisme de crédit revend le bien pour rembourser l’emprunt).

Les différents types de crédits immobiliers

  • Le prêt immobilier classique : non réglementé, le prêt immobilier classique permet une grande liberté et peut ainsi servir à financer l’achat d’un logement, d’un terrain, voire même d’une résidence secondaire. Devenez propriétaire !
  • Le prêt à taux zéro + : pensé pour les personnes souhaitant acquérir leur première résidence principale, le prêt à taux zéro est accordé selon des conditions de ressources. De même, le bien acquis grâce au PTZ+ doit respecter certaines contraintes, et notamment des niveaux de performance énergétique.
  • Le prêt conventionné : disposant d’un taux d’intérêt fixé à l’avance et accordé par une banque ayant signé une convention avec l’État, le prêt conventionné permet à son bénéficiaire de pouvoir profiter de l’APL, mais le taux se révèle moins attractif.
    Le calcul est nécessaire pour savoir s’il est avantageux selon votre profil.
  • Le prêt d’accession sociale : pensé pour les revenus modestes, le prêt d’accession sociale permet de financer la construction d’un logement neuf ou l’achat d’un logement ancien à condition de respecter des plafonds de ressources maximales.
    Ces derniers sont définis selon le nombre d’occupants du foyer et la zone d’implantation du logement.
  • Les prêts complémentaires : outre les formes de crédit immobiliers que nous venons de voir, d’autres formes de crédits permettent de financer l’acquisition d’un logement. Ces prêts complémentaires sont par exemple le prêt « action logement », le prêt aux fonctionnaires, ou encore le prêt « des collectivités territoriales ».

 

Faire ma demandeDemander le rachat de mes crédits maintenantOptimisez votre budget et réduisez jusqu’à 60% vos mensualités actuelles !